NON A LA DISPARITION DU PRODAS DU PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION : SIGNEZ LA PETITION !

vendredi 30 juin 2017
popularité : 2%

Victime collatérale de la mesure des CP à 12, faite dans l’urgence et surtout à moyens constants, la formation PRODAS (Programme de développement affectif et social) vient d’être brutalement supprimée du prochain plan académique de formation. Le SNUipp-FSU13 l’a dénoncé au dernier groupe de travail du CTSD, comme lors de l’instance. A cette dernière, la DSDEN 13 a répondu qu’elle comprenait la déception des personnels mais qu’elle travaillait, avec le planning familial, à continuer cette formation sur les 108H. Le SNUipp-FSU 13 a fait remarquer que ce "bricolage" ne saurait se substituer à plus d’une semaine de formation, avec de nombreux ateliers.

Ce dispositif, bien connu depuis 12 ans dans les écoles de Marseille, a pour objectif de permettre aux élèves d’acquérir une plus grande autonomie affective, émotionnelle et mentale, afin de contribuer à en faire des adultes responsables. La formation PRODAS était dispensée par le Planning Familial 13. Tou-te-s les enseignant-e-s formés par le Planning Familial sont unanimes sur la qualité de cette formation et sur les bienfaits expérimentés dans les écoles.

Alors que le PRODAS suscite cette adhésion, d’après le planning familial, la DSDEN aurait subitement signifié le peu d’utilité du programme pour les enseignant-e-s et pour les enfants. Elle invaliderait ainsi l’évaluation de l’APHM, de même que les nombreux témoignages, en niant le lien entre le PRODAS et l’apprentissage de vocabulaire, le climat scolaire, les conditions d’apprentissage. Elle minimiserait l’importance des compétences d’écoute dans les apprentissages et dans les relations. De plus, elle estimerait que le Planning Familial est une structure incompétente pour accompagner des enseignant-e-s.

Ceci arrive à un moment où le programme a pourtant été évalué et reconnu comme un programme efficace, et qu’il commence à s’exporter dans d’autres départements.
Témoignage de Cécile, enseignante de Rased aujourd’hui et formée au PRODAS depuis plusieurs années : « A l’heure de l’école inclusive, où les besoins de chaque élève, qu’ils soient cognitifs ou sociaux, doivent être considérés avec la plus grande attention, je m’étonne et je m’insurge contre le fait que ce dispositif, qui a fait ses preuves, soit ignoré et que sa formation soit supprimée du plan académique...

Le PRODAS est en parfaite adéquation avec le référentiel de l’éducation prioritaire qui prône notamment une école bienveillante et exigeante : en effet, nous observons que la gestion des conflits se trouve améliorée lorsque les élèves ont appris à gérer et maîtriser leurs émotions. Ceci se trouve être l’objectif principal du PRODAS. Nous savons également que les apprentissages sont facilités lorsque le climat de l’école est apaisé.
L’expérience menée avec le PRODAS à l’école Bernard Cadenat, depuis 2009, conduit à ces mêmes conclusions. »

L’administration a un besoin de récupérer des postes pour dédoubler les CP à la rentrée. Mais il n’est pas question qu’une promesse de campagne, organisée dans l’urgence, vienne balayer un dispositif qui a fait ses preuves dans nos écoles !
Non à la disparition du dispositif PRODAS dans notre formation !

Pour le maintien du PRODAS dans le plan académique de formation, je signe la pétition en ligne ICI


Annonces

* Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

* Bulletin d’adhésion 2017/2018

Bulletin d'adhésion 2017-2018


* Pétitions en ligne

Interpellation du ministre : Listes complémentaires

-


* Permutations interdépartementales 2017


* Promotions 2016/2017

PNG - 29.5 ko
e-Promotions

. FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire