Recrutement d’enseignant.es contractuel.les dans les écoles : Inédit dans notre département ! D’autres choix sont possibles ! 

mardi 21 novembre 2017
popularité : 5%

En cette rentrée, la création de 150 « CP à 12 », non budgétés, a fortement amputé la brigade de remplacement. Face à la pénurie d’enseignant-es, pour la première fois dans les Bouches du Rhône, l’Inspection Académique annonce le recrutement de 50 contractuel-les enseignant-es. Situation inédite pour notre département, juste quelques semaines après la rentrée.

Or d’autres choix sont possibles : Depuis le début de l’année, le SNUipp-FSU 13 demande à l’administration de recruter sur la liste complémentaire des concours de professeurs des écoles 2017. Sur cette liste sont inscrit-es des candidat-es ayant réussi aux écrits et qui étaient à la limite d’obtenir ce concours. Ils-elles sont encore 58 personnes dans ce cas, en attente d’être appelées en cas de besoin pour devenir fonctionnaire stagiaires, comme le prévoient les textes. Mais l’administration refuse !

Elle préfère faire le choix politique de précarisation du métier d’enseignant-e, préjudiciable, à la fois pour la qualité du service public d’éducation comme pour les personnels recrutés sans formation avant d’enseigner dans les classes. Leur seule possibilité de devenir enseignant-e sera de passer ou repasser le concours dans de mauvaises conditions amenuisant ainsi leurs chances de parvenir un jour à être professeur-e.

Comble de l’ironie, des candidat-es inscrits sur liste complémentaire seront embauché-es comme contractuel-les, leur faisant, à terme, perdre le bénéfice du concours.
Les contrats proposés sur le site de la DSDEN ne sont même pas de deux semaines, alors qu’il y a fort à parier que l’administration réembauchera ces personnes en janvier 2018 en ayant fait l’économie de les payer pendant les vacances scolaires ! Honteux !

Par ailleurs, au vu du budget 2018, qui réduit le nombre de recrutements au concours, nous pouvons affirmer que les conditions d’enseignement ne vont pas aller en s’améliorant dans notre département.

Pour le SNUipp-FSU 13, la priorité au primaire ne peut se payer de mots, elle a un coût. Comme l’a souligné le dernier rapport de l’OCDE, l’école primaire française est largement sous-investie, elle doit faire l’objet d’un engagement financier massif pour réaliser les transformations nécessaires d’une école de plus en plus marquée par des inégalités insupportables.

Le SNUipp-FSU 13 exige d’autres choix pour les écoles des Bouches du Rhône !


Annonces

* Actu Permutations interdépartementales 2017


* Promotions 2017/2018

PNG - 29.5 ko
e-Promotions

Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2017/2018

Bulletin d'adhésion 2017-2018


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire