Après le 22 mars, l’action continue !

Appel de l’intersyndicale du département des Bouches-du-Rhône Education et Enseignement Supérieur Recherche et communiqué national intersyndical
lundi 9 avril 2018
popularité : 7%

FSU / SDEN CGT / SUD Education / UNEF / UNL SD

L’intersyndicale départementale de l’Education et de l’enseignement Supérieur appelle les personnels et les usagers de ces secteurs à se mobiliser largement pour la défense et l’amélioration de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des services publics et de la fonction publique.

Elle soutient les mobilisations des étudiants et des personnels du supérieur, en particulier les actions du mardi 10 avril, et appelle à participer au rassemblement qui aura lieu à 10 h devant la faculté de Marseille Saint-Charles.

Elle appelle les personnels à se réunir en assemblées générales sur les lieux de travail d’ici le jeudi 19 avril 2018 afin d‘analyser ensemble les conséquences régressives des projets en cours (Parcours Sup, réformes du baccalauréat et du lycée, réforme de l’orientation scolaire, Assises de la maternelle, réforme du statut de la fonction publique) et d’élargir le mouvement pour gagner leur abandon.

L’intersyndicale se déclare solidaire des mobilisations des étudiants et des lycéens contre ces réformes.

Elle appelle

  • à se joindre aux diverses manifestations organisées dans la période contre la casse des services publics.
  • à se mettre en grève massivement le jeudi 19 avril 2018 et à participer à la manifestation départementale à 10 h au Vieux-Port de Marseille.
  • à préparer les échéances décisives de mai pour un mouvement social puissant et victorieux.

A Marseille, le lundi 9 avril 2018

Communiqué national "PLUS DÉTERMINÉS QUE JAMAIS !"
CFE CGC – CFTC – CGT – FAFP – FO – FSU – Solidaires

Si la mobilisation unitaire, en particulier la forte journée du 22 mars, contraint le gouvernement à opérer quelques replis sur ses projets régressifs, il en maintient cependant l’essentiel.

En effet, la troisième version – présentée comme la dernière par nos interlocuteurs - du document intitulé « refonder le contrat social avec les agents publics » a certes encore une fois été retouché après la réunion du 29 mars en présence de Messieurs DARMANIN et DUSSOPT. Mais, si quelques formulations nouvelles vont plutôt dans le bon sens, la quasi intégralité des objectifs fixés demeurent inchangés.

Les organisations syndicales signataires de ce communiqué persistent à penser que le dialogue social a besoin d’instances renforcées pour être plus efficaces, que la précarité de l’emploi est un fléau social et le recours indu au non titulariat est une attaque contre le statut, et que, par voie de conséquence, il faut procéder à un nouveau plan de titularisation, que c’est l’amélioration des déroulements de carrière et de la reconnaissance des qualifications dont on besoin les agents de la Fonction publique et pas de rémunération « au mérite » assise sur des critères antinomiques du service public et que c’est l’accompagnement des personnels dans leurs parcours dans la Fonction publique qu’il faut favoriser et pas leur départ vers le secteur privé.
Enfin, nos organisations syndicales n’oublient absolument pas le pouvoir d’achat qu’il faut restaurer de manière urgente par des augmentations générales, les créations d’emplois indispensables à l’amélioration du service public rendu et des conditions de travail, l’abrogation du jour de carence.

Notre engagement unitaire est également celui pour la sauvegarde et le développement des missions publiques. Il n’y a pas de préservation de l’intérêt général sans une Fonction publique pleinement reconnue, pas de service public de haut niveau sans les moyens nécessaires à son fonctionnement, pas de garantie de neutralité et d’impartialité vis-à-vis du citoyen sans un statut rénové et affermi.
Nous le constatons : les quelques avancées obtenues sont le fait de notre détermination unitaire et de l’action résolue des agents.

Face à un pouvoir qui, objectivement, refuse toujours d’ouvrir de véritables négociations, la résolution des organisations syndicales est plus forte que jamais.
Elles apportent à nouveau leur soutien aux différents secteurs mobilisés.
Les organisations CFE CGC – CFTC – CGT – FAFP – FO – FSU – Solidaires appellent à mettre en oeuvre tout le mois d’avril un processus d’actions et d’initiatives (pétitions, assemblées générales, rassemblements…) qui s’inscrit résolument dans la durée.
Elles appellent également à construire un nouveau temps fort d’actions et de manifestations dans l’ensemble de la fonction publique (grève, manifestation nationale…) à partir de mi-mai.

Elles décident de se revoir le 10 avril pour arrêter ce plan d’action avec toutes les organisations syndicales de la Fonction publique qui le souhaitent.

Paris, le 5 avril 2018.


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Permutations 2018/2019


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2018/2019


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Mouvement 2018

e-Mouvement


Notre partenaire