Compte-rendu d’audience avec le DASEN : des mises au point nécessaires !

mercredi 11 avril 2018
popularité : 3%

Le SNUipp-FSU 13 a été reçu en audience le 4 avril par le DASEN, le Secrétaire Général et l’IEN-A.

Remplacement :
Nous avons commencé par rappeler que nous étions en attente du calendrier des instances et notamment des dates concernant les groupes de travail « Contractuels » et « Brigades » auxquels le DASEN s’était engagé auprès du SNUipp-FSU 13.
Il y aura un seul groupe de travail « Remplacement » au cours duquel les multiples sujets seront abordés, il est prévu le 17 mai. D’ici là, merci aux brigades et collègues recrutés comme contractuel-les enseignant-es de nous faire parvenir vos questions/revendications.
Nous avons redemandé que le remboursement des frais de déplacement, dus aux contractuel-les au titre du décret de 2006, et que le versement de l’indeminité REP+ soient versés au plus vite.
Nous avons ré-alerté sur le manque de collègues remplaçant-es et le détournement des BD REP+ de leur mission initiale puisque bien plus que 14 BD REP + selon nos sources seraient positionnés sur des congés longs. Nous avons aussi dénoncé le fait que des enseignant-es PARE fassent fonction de remplaçant-es alors que leur fonction a été définie de manière très précise et argumentée lors du projet de candidature des écoles. Le DASEN a répondu « qu’il assumait », « que sa priorité était de placer un-e enseignant-e devant chaque classe ».
Pour le SNUipp-FSU 13 cette réponse n’est pas acceptable, la DSDEN n’a pas à anticiper la disparition des maitres PARE pour pallier le manque de moyens de remplacement !
Nous avons prévenu le DASEN qu’une demande d’audience concernant les coordonnateurs REP+ lui parviendrait bientôt, ces derniers étant à bout face à la surcharge de travail due au manque de remplaçant-es.

Maternelle :
Nous avons alerté le DASEN sur le manque d’information, voire la désinformation, de certaines municipalités, dont Aix et Marseille, sur les possibilités d’inscription en TPS. Nous avons demandé qu’un courrier soit envoyé aux municipalités afin que la liste des TPS soit affichée dans les crèches et mairies et que les capacités d’accueil des écoles soient bien calculées en fonction de ces classes à effectifs réduits. Le SNUipp-FSU13 a rappelé que réussir l’accueil de très jeunes enfants nécessite une véritable réflexion en amont avec les différents partenaires de l’école (ASE, PMI, CMP, halte-garderies, coordonnateurs, mairie,…) et doit être initiée par les équipes de circonscriptions et les écoles concernées. C’est à ces conditions que la réussite d’une scolarisation des enfants les plus fragiles aura véritablement lieu.
Le SNUipp-FSU 13 n’acceptera pas la disparition des TPS au profit de classes ordinaires suite au manque criant de postes pour notre département !

Respect des instances :
Le SNUipp-FSU 13 avait alerté l’administration lors de la CAPD du 15 mars sur les modifications des quotités de décharge de certaines écoles semblant découler d’une absence de prise en compte des poste E rattachés à l’école. A noter que rien n’avait été abordé en ce sens lors du CTSD, cf notre article ICI.
Cela s’est ajouté à l’absence de certains documents pour le CTSD, pourtant demandés lors du groupe de travail et à la découverte de certaine mesure après CDEN, là encore décision prise en dehors de toute discussion.
Ça n’est parce que la mode est à la prise de décision par ordonnance que le SNUipp-FSU 13 va s’y plier, nous avons contacté nos partenaires syndicaux et avons obtenu une audience unitaire sur ce sujet !
Problèmes en circonscriptions :
Cela fait plusieurs années que le SNUipp-FSU 13 alerte sur certaines circonscriptions sans que les choses ne bougent pour autant.
Le SNUipp-FSU 13 tient à affirmer que le dialogue social est une réalité dans la plupart des circonscriptions, ce qui permet de poser les divergences et de trouver des règlements des situations respectueux de tous. Pour le SNUipp-FSU 13, le climat scolaire est une question qui concerne autant les enseignant-es que les IEN et nous souhaitons travailler avec tous. Cependant, lorsque le dialogue en circonscription est rompu ou inefficace, le SNUipp-FSU 13 se voit dans l’obligation d’alerter la DSDEN. Nous avons souligné au DASEN que l’administration, parfois si prompte à réagir lors de différents avec des parents, s’avérait bien lente pour intervenir, alors qu’elle sait que des enseignants sont en souffrance et qu’il peut lui arriver organiser leur « exfiltration » vers une circonscription voisine…
Nous avons dénoncé ce manque d’écoute et de réactivité, mettant à mal la confiance que les collègues, et nous, pouvaient avoir en l’administration.
Cette dernière semble omettre simplement un détail d’importance : le DASEN doit protéger la santé physique et mentale de ses personnels, notamment en supprimant les risques psychosociaux à leur source.
Le SNUipp-FSU 13 n’acceptera pas cette posture de l’administration qui consiste à confronter les collègues à des situations qu’elle pourrait faire évoluer. Si la DSDEN 13 se refuse à appliquer les textes, nous nous adresserons plus haut !

Convocation à la conférence : CP 100% réussite :
Nous avons alerté le DASEN sur une obligation pour certain-es enseignant-es à se rendre à cette conférence un mercredi après-midi. Nous avons rappelé qu’hors temps de classe il ne pouvait y avoir de contrainte, surtout qu’à cette époque de l’année les récupérations ne sont guère possibles…
Réponse de l’IEN-A : Seul-es les collègues s’étant inscrit-es à cette animation ont été convoqué, ceci afin de leur rembourser les frais de déplacements. Pensez à demander votre dédommagement !


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Promotions 2017/2018

PNG - 29.5 ko
e-Promotions

Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2018/2019


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Mouvement 2018

e-Mouvement


Notre partenaire