MARSEILLE : Un VRAI plan d’urgence pour les écoles et les élèves marseillais !

mardi 8 janvier 2019
par  Claire
popularité : 5%

Communiqué de presse SNUipp-FSU 13

MARSEILLE :
Un VRAI plan d’urgence pour les écoles et les élèves marseillais !

En fin d’année 2018, le SNUipp-FSU 13 avait demandé une audience en Préfecture afin de relancer le plan d’urgence pour les écoles marseillaises en lien avec les problèmes rencontrés au cours du premier trimestre : vétusté des écoles, manque de locaux, inondations, incidences du drame de la rue d’Aubagne et des autres évacuations d’habitats insalubres et dangereux…

La réponse négative, et tardive, vient de tomber car selon les termes de son refus, le Préfet considère que « le plan de rénovation des écoles marseillaises, ne relevant pas de notre compétence, la délégation ne sera pas reçue ». Jamais une demande d’audience n’avait reçu autant de mépris.

Ainsi, au moment où de nombreuses écoles sont confrontées à l’insalubrité générée par la vétusté, à l’insuffisance de chauffage, aux répercussions d’inondations, la présence de rats, de punaises de lit, et autres nuisibles (cafards par exemple), l’Etat par la voix du Préfet se désintéresse du plan initié il y a deux ans en 2016, face au scandale de la situation des écoles marseillaises. Le choix de la Municipalité de recourir aux Partenariats Public Privé pour la construction de 36 écoles va cibler sur ces seules écoles une part importante des fonds destinés aux 408 autres écoles. Le principe de ces PPP dont la Cour des comptes confirme qu’il est plus coûteux pour les finances publiques, va aggraver les conditions d’enseignement sur Marseille.

Ce positionnement du Préfet confirme le changement de ton des autorités académiques qui n’ont de cesse de se féliciter de la « qualité du dialogue » avec la mairie de Marseille malgré les nombreux signalements des écoles notamment auprès du CHSCT.

Pourtant, un plan d’urgence est plus d’autant plus nécessaire que de l’aveu même du directeur de l’Education de Marseille lors d’une réunion organisée début juillet sous la présidence de Monsieur le Recteur, le numéro Allo écoles qui devait permettre d’apporter des réponses plus rapides aux demandes de travaux d’entretien des écoles s’est grippé, et les écoles attendent encore pendant des mois voire des années des travaux d’entretien courant sans compter les rénovations plus coûteuses qui restent largement insuffisantes au regard de la vétusté de centaines d’écoles. A ce rythme, les retards en construction et réhabilitation ne se combleront jamais !

En 2016, de multiples alertes ont été lancées par plusieurs collectifs de parents d’élèves et organisations, dont le SNUipp-FSU 13, sur la situation des écoles marseillaises et les conditions d’enseignement induites pour les quelques 75 000 élèves des écoles maternelles et élémentaires de notre commune. C’est sous la pression de ces derniers qu’un plan d’urgence avait été mis en place, en grande partie grâce à l’argent de l’Etat. Quid des sommes engagées ?

Au niveau de l’encadrement : ATSEM, surveillance, ménage et restauration scolaire, le compte n’y est pas. On est bien loin de 1 agent pour 18 élèves annoncés par la Mairie, et les écoles subissent la pénurie de personnels jamais remplacés ou déplacés sur d’autres écoles encore plus déficitaires. Pendant les temps d’interclasse, dans les cours de récréations, hors du personnel affecté au service des repas, l’encadrement est très insuffisant : plus de 60 élèves pour 1 agent en élémentaire et de 30 voire plus en maternelle.
La municipalité a tenté de monter les parents d’élèves contre les agents municipaux en diffusant des chiffres qui ne correspondent pas à la réalité du quotidien des écoles. Aujourd’hui, en pleine reprise du mouvement social des agents municipaux, la municipalité choisit la carte du passage en force en refusant tout dialogue et en procédant à des réquisitions de grèvistes, du jamais vu ! Le SNUipp-FSU 13 condamne ces choix qui jettent de l’huile sur le feu et d’autre part mettent les écoles dans de grandes difficultés face à la colère des parents démunis.

Nous exigeons la mise en place d’une table ronde pour faire un état des lieux et le point sur les constructions, rénovations d’urgence et travaux d’entretien à réaliser dans les écoles marseillaises. Il n’est pas possible d’accueillir les élèves dans de telles conditions en 2019. Marseille doit se préoccuper de sa jeunesse et l’Education Nationale des conditions d’apprentissage des élèves comme des conditions de travail de ses personnels !

Un VRAI plan d’urgence pour les écoles et les élèves marseillais !
Le fonctionnement du système éducatif, la qualité de l’enseignement sont en jeu.
L’Etat ne peut se désintéresser de cette question
Le SNUipp-FSU 13 n’en restera pas là, il s’adresse au ministre !


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Permutations 2018/2019


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2018/2019


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Mouvement 2018

e-Mouvement


Notre partenaire