Quand l’administration monte au front défendre la politique ministérielle !

vendredi 26 avril 2019
popularité : 2%

Après le courrier envoyé par le ministre aux directions d’écoles, et celui envoyé aux enseignants, le ministère envoie également ses cadres au front, puisque le recteur de l’académie d’Aix-Marseille a adressé un courrier aux Présidents des Associations des Maires de France des 4 départements de l’académie. Il y reprend la totalité des arguments développés par le parti de la majorité et mis en ligne sur leur page Facebook le 5 avril dernier et intitulé « Loi Blanquer, désintox ! ». Quand l’administration est au service d’un parti politique !!!

Pour rappel, la République en Marche, par l’intermédiaire de ses élus, a cherché à « convaincre », expliquer et rassurer sur les fondements de la loi Blanquer, dite Pour une école de la confiance. Un plan de communication très ficelé visant à discréditer les organisations syndicales, jugées alarmistes et incapables de lire correctement un texte de loi, est en place : dans notre département, c’est une députée LREM qui invitait les enseignants à une « réunion d’information » mercredi après-midi pour faire « une lecture objective du texte de loi ».

Si le SNUipp-FSU juge le courrier du Recteur aux Maires peu respectueux des capacités d’analyse des enseignants comme des organisations syndicales, nous ne pouvons que nous féliciter de l’allumage de tant de contre-feux : le gouvernement craindrait-il notre force de conviction auprès des parents et de devoir reculer ? C’est donc que nous sommes sur la bonne voie, alors continuons et amplifions jusqu’à obtenir le retrait de ce projet de loi !!!

Un « détail » : tous les syndicats, sans exception, demandent l’abandon de la loi Blanquer, n’y-a-t-il pas quelque chose à entendre ? Comment le ministère peut-il être le seul à détenir la « vraie » vérité ?

Hier et avant-hier, Dominique Bucheton, Philippe Meirieu et Yvanne Chenouf, participant à l’université de Printemps du SNUipp-FSU 13 ont eux aussi démontré les dangers induits par ce texte de loi.

Le SNUipp-FSU 13 vous propose son analyse des arguments avancés par le recteur, euh par la République en Marche.

❌ La liberté d’expression des enseignants sera limitée.

❌ Les écoles de proximité seront supprimées.

❌ Les directeurs d’école vont disparaître.

❌ Les professeurs seront remplacés par des étudiants non formés.

❌ Les écoles maternelles et les jardins d’enfants sont mis en concurrence.

❌ La loi imposera des charges supplémentaires aux communes.


Documents joints

PDF - 264.9 ko
PDF - 264.9 ko

Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Aide Mouvement 2020


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2020-2021


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire