Annonces gouvernementales : 24 élèves par classe ? Dédoublements en grande section ? Chiche !

vendredi 26 avril 2019
popularité : 1%

Les annonces gouvernementales se sont multipliées ces derniers temps, notamment hier avec une mesure dont tout le monde aura retenu le titre : pas de classe à plus de 24 élèves en GS, CP, CE1, voire des classe de GS dédoublées en Education Prioritaire !

Yes !!! On a gagné !!! A la veille des mobilisations des 1er mai, 9 mai, 18 mai, le gouvernement montre qu’il a entendu les enseignants et recule !

Euh, oui, sauf que ... s’il y a des annonces, des titres de UNE, rien n’est dit sur les moyens qui vont permettre leurs mises en place…

Petit retour en arrière : au mois de juin 2017, E Macron et JM Blanquer annoncent la mise en place des dédoublements en CP REP+ dés septembre 2017, mais sans aucun poste dédié ! Résultat, l’administration a supprimé dans l’urgence la centaine de postes de remplaçants qu’elle avait créée en février et procédé à d’autres fermetures pour mettre en place les 140 dédoublements.

Pour la rentrée 2018, il fallait trouver autant de postes de CE1 pour les REP+ ainsi que les postes pour les CP REP : tous les maitres PARE ont été fermés, des brigades ont été positionnés sur des postes à l’année et le 13 a subi pour la première fois le recrutement de contractuel-les pour compenser une dotation en postes pas à la hauteur !

Là, pour la rentrée 2019 ( ???) pas plus de 24 élèves / classe, mais avec quel-les enseignant-es ????

Alors que jusqu’à présent notre académie bénéficiait de plus de 500 stagiaires, il y en aura moins de 300 l’an prochain….

Encore une fois, l’annonce est dite une fois que la carte scolaire est faite, que tous les moyens de la dotation ont été dépensés, qu’il n’y a aucune réserve et que le DASEN a annoncé qu’il procéderait à « toutes les fermetures nécessaires » en juin quand nous lui demandions de n’en faire aucune par respect des collègues et des écoles !

Bref, concrètement, dans la vraie vie, on fait comment ?

  • On accepte ces « baisse d’effectifs » au détriment des autres niveaux comme on a pu le constater l’an dernier ou comme cette année où l’administration n’a pas respecté le seuil d’ouverture à 25 en Education prioritaire, qu’elle a elle-même fixé !!, pour des écoles à plus de 26 de moyenne sur les CE2-CM1-CM2 ?
  • On accepte que des remplaçant-es soient encore placé-es sur des postes à l’année, au mépris de leur choix de fonction ?
  • On accepte que l’administration aille encore recruter des contractuel-les l’an prochain, à l’insu de son plein gré, parce qu’elle « ne pourra pas faire autrement » …. ?

Non, on se mobilise pour exiger des moyens !

De plus, le gouvernement espère-t-il vraiment que ces brillantes annonces suffiront à nous faire oublier aussi la loi Blanquer ? Si oui, cela témoigne vraiment du peu de considération qu’il nous porte !

Le SNUipp-FSU 13 demande une toute autre ambition gouvernementale pour l’Ecole, il demande un cap pour une école émancipatrice, des « fondements » comme disait P Meirieu mardi à Martigues pour l’Education et l’annonce des moyens qui permettront de réaliser les objectifs.

Claude Lelièvre, historien de l’Education, le disait ce matin sur France Inter : le ministre annonce une loi sur l’école de la confiance, or il n’y a jamais eu autant d’injonctions envers la profession, attestant ainsi du contraire de l’affichage. Il annonce de grands principes de taille de classes mais sans parler des moyens....

Non, nous ne nous laisserons pas avoir par de belles annonces de revalorisation, mais sans toucher au point d’indice !, de baisse d’effectifs sans moyen etc !

Les enseignant-es attendent plus et mieux pour l’école : une véritable ambition et des actes !

Ces annonces montrent cependant que les mobilisations paient, alors on ne lâche rien !

Le 1er mai, le 9 mai et le 18 mai,
portons haut et fort notre opposition à la loi Blanquer et notre projet pour l’école
pour qu’enfin nous n’en restions pas qu’à des annonces !

Inscrivez-vous pour la manifestation nationale à Paris contre la loi Blanquer ICI

Contribuez à la cagnotte pour financer les billets de train pour Paris ICI

Voir aussi notre article sur l’opération déminage lancée par le Recteur auprès des Maires du départementICI


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Aide Mouvement 2020


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2020-2021


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire