Compte-rendu du groupe de travail Hors-Classe

lundi 1er juillet 2019
popularité : 2%

L’état chaotique du mouvement en cette fin d’année génère de multiples problèmes dont nous vous rendons compte régulièrement. Le retard sur les opérations de mouvement, le non-respect des engagements et règles pourtant écrits dans le mémento mouvement en sont des exemples manifestes.

Force est de constater que les services sont submergés par la masse d’erreurs générés par un logiciel inabouti et les directives ministérielles marquées par une obstination et un amateurisme préjudiciables.

Dans ce contexte, le dialogue est d’autant plus compliqué qu’au-delà des instances plénières CAPD et CTSD marquées par des échanges respectueux des personnes malgré des désaccords sur le fond, et des représentants des personnels, il n’en est pas toujours de même du déroulement des groupes de travail où peut règner parfois l’emportement dans des considérations sur les compétences professionnelles des personnels...

L’examen des passages à la hors-classe a de ce point de vue marqué une étape de plus dans la volonté de ne pas entendre les questions soulevées par les représentants des personnels se heurtent à un déni des problèmes soulevés ou leur minimisation.

Avis des IEN et du DASEN : Une opacité de mise qui transforme le passage à la Hors-classe en fait du Prince

La question des avis a été un grand moment où toutes les interrogations légitimes quant aux avis émis par les IEN et le DASEN pour des enseignant-es n’ayant pas eu d’entretien de carrière souligne l’arbitraire qui préside à leur émission.
Il n’est pourtant pas très compliqué d’analyser les avis émis et de constater que si dans certaines circonscriptions, les IEN font preuve de bienveillance à l’égard des enseignant-es, dans d’autres le nombre d’avis bloquants est préoccupant.
Pire pour certains, la transformation d’avis pour raison de maladie ce qui constitue une discrimination intolérable.

Mais l’administration a réponse à tout pour renoncer concrètement à harmoniser le fonctionnement des circonscriptions et laisser les IEN en totale autonomie sur les évaluations au risque d’injustices pourtant flagrantes.

Alors que le Secrétaire Général, lors d’une précédente CAPD, avait répondu que I-Prof n’était pas très opérationnel et que c’est pour cette raison que les gestionnaires ne se servaient pas cette messagerie pour répondre aux personnels, le discours a été complètement inversé : si les avis ne reflètent pas la valeur des enseignants c’est parce ce qu’ils n’ont pas su valoriser leur parcours et expérience dans la rubrique CV de I-Prof !

C’est là encore méconnaître le fonctionnement des écoles où les personnels sont pour la plupart plus attachés au fonctionnement de leur classe et à la réussite de leurs élèves qu’à la façon dont il leur faudrait se vendre.

Barèmes et départage des ex-aequo : Une fixette des syndicats selon ’administration !
Le projet comportait des inexactitudes, comme la non prise en compte des situations des psychologues de l’Education dont la situation est vue aussi au plan académique, les échelons actuels erronés pour certains collègues…. Nous n ’avons pu avoir de réponses à ces questions qui seront étudiées.
Pire le départage des ex-aequo semble se faire selon des critères irrecevables qui font fi de l’AGS et semblent même relever de l’ordre alphabétique.

Face aux questions de l’ensemble des syndicats qui ont repéré des dizaines d’erreurs dans les classements d’accès à la hors-classe, l’administration s’est emportée au lieu de reconnaître ces erreurs qui ne sont d’ailleurs le fait des personnels de la DSDEN, mais là encore le fruit d’une application imparfaite qui ne garantit ni la possibilité de vérifier, ni celle du respect des textes.

Parmi le florilège de ses déclarations pour le moins inacceptables, on peut souligner sa virulence surréaliste quant à la « fixette des syndicats » qui s’attachent à la vérification des barèmes.

Ce groupe de travail caricatural souligne le mépris pour les personnels. Il n’y avait aucun attachement de la part de la DSDEN, malgré le travail des personnels administratifs, de proposer un projet d’avancement respectueux de principes d’équité et de transparence.

Il fallait faire vite, mais nous n’avons pas accepté un tel projet scandaleux que ce soit par rapport à l’absence de critères clairs de classement ou par respect pour les personnels concernés et leur déroulement de carrière.

Les incidences financières sont importantes et dans un contexte où l’accès à la Hors-classe est contingenté, il est absolument anormal d’avoir un tel niveau de réponse.

Le SNUipp-FSU 13 continuera à vos côtés, à exiger un projet respectueux de vos droits.

Un nouveau projet devrait paraître dans les jours qui suivent.


Agenda

 

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2019-2020


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire


Permutations 2018/2019