CHSCT D du vendredi 20 mars 2020 : pas d’enseignant-es les week-ends dans les écoles !

mercredi 25 mars 2020
popularité : 1%

Le CHSCT départemental 13 s’est tenu le 20 mars après-midi en audio-conférence. L’ordre du jour portait bien évidemment sur la crise du COVID-19 et les nouvelles modalités de travail auxquelles nous sommes tous confrontés.

Les difficultés que les représentants de la FSU ont fait remonter sont celles des collègues qui nous ont contactés et celles qui ressortent des résultats de l’enquête en ligne que le SNUipp-FSU13 a menée pour le premier degré entre le 18 et le 20 mars et qui a recueilli presque 700 réponses.

Quelques points importants sont ressortis :

  • Autoritarisme de certains IEN  : le Secrétaire Général a pris note et assuré qu’il fera un rappel aux IEN excessivement sourcilleux qui traquent les collègues en leur demandant leur nombre d’heures de travail par exemple.
  • Autorisations spéciales d’absence (ASA) : Notre enquête a montré que 15% des enseignants ont fait une demande d’ASA, que ce soit pour raison de santé (4%) ou pour d’autres raisons (11%). Elle a aussi montré que 95% des enseignants en ASA exercent en fait en télétravail en assurant la continuité pédagogique : la demande d’ASA pourrait avoir été formulée sur demande des IEN pour obtenir de ne pas avoir à être au contact d’élèves. Le secrétaire général précisera aux IEN que les ASA ne doivent pas être utilisées pour les collègues qui font du travail à distance mais seulement pour ceux pour qui ce travail n’est pas possible.
  • Accueil des enfants de soignants (à ce jour sur 352 écoles et 15 collèges) : l’administration annonce qu’il y a abondance de volontaires ce qui permet des roulements. Il a été précisé que le Préfet a tranché et que l’accueil durant les week-ends sera assuré par Jeunesse et Sports, et non par les personnels de l’Éducation Nationale.
  • Affelnet : Le Secrétaire Général précise que le dernier courrier du DASEN permet de tout faire à distance sans échange de document papier et demande de se concentrer sur les demandes de dérogations.

Nous avons eu une longue discussion sur les aspects de la sécurité sanitaire lors de l’accueil des enfants de soignants, notre enquête démontrant un grand niveau d’improvisation et une absence de cadre. Au niveau des procédures sanitaires à préconiser pour l’accueil des enfants, il a été entendu que l’on travaillerait sur la base d’une fiche de recommandations qui est en cours d’élaboration au niveau académique (CHSCT A du 19 mars) et qui revêt un caractère prioritaire. Nous avons rappelé que l’administration doit assurer des conditions permettant la protection de la santé des personnels comme des élèves.

Concernant le confinement et la « continuité pédagogique » : Alors que le discours ministériel, repris par l’administration académique et départementale, incite les collègues à rompre le confinement au motif de « la remise des documents pédagogiques aux familles dépourvues de documents numériques », nous avons rappelé que les consignes gouvernementales demandent expressément de rester confinés et de télé-travailler. Aucun personnel, aucune famille ne peut être sommé-e de déroger au confinement, sauf absolue nécessité comme les personnels qui assurent dans les écoles l’accueil des enfants de soignants et soignantes.


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Formulaire pour calcul de pension


*Permutations 2019/2020


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion spécial fin d’année 2020


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire