Réouverture des écoles le 11 mai : enfin des consignes claires ?

vendredi 1er mai 2020
popularité : 48%

Les organisations syndicales ont participé jeudi 29 avril à une réunion avec la DSDEN sur les modalités de la réouverture des écoles le 11 mai prochain. Alors que le protocole sanitaire national n’était toujours pas officiellement connu (le projet a depuis été publié dans le café pédagogique), la DSDEN a quand même fourni des éléments sur les modalités d’organisations.

Un retour à l’école pour tous les élèves ?
Alors que le Premier Ministre élargissait mardi le retour à tous les niveaux de classe, la DSDEN 13 a fait le choix de s’en tenir au projet initial, à savoir GS, CP, CM2 et CE1 en Education Prioritaire. Les autres niveaux de classe ne seraient de retour en présentiel qu’à partir du 25 mai. Cela ne sera valable que si le département a le feu vert des autorités sanitaires pour le déconfinement.
Le retour en classe est basé sur le volontariat des parents, qui pourront « inscrire » leurs enfants pour le présentiel d’une semaine sur l’autre. Les groupes d’élèves ne devront pas dépasser 15 élèves, ce qui implique que pour une classe entière, la présence sera effective à mi-temps. Cela pourra aller jusqu’au temps plein pour les classes dédoublées en EP.
Les entrées et sorties devront être échelonnées pour éviter les attroupements devant les écoles. Les récréations devront l’être également. Les enseignant-es et les AESH seront équipé-es de masques réutilisables.

Et pour les enseignant-es ?
La plupart des IEN avaient communiqué en début de semaine sur le volontariat des élèves ET des enseignant-es. Alors que le recteur contredisait cette consigne hier matin, la DSDEN persiste puisqu’elle indique laisser à chaque équipe la possibilité de s’organiser entre présentiel et distanciel sur la base du volontariat des enseignant-es sur ces deux modalités de travail.
Pour le SNUipp-FSU 13, cela n’est pas du volontariat puisqu’il faudra obligatoirement des enseignant-es en présentiel dans chaque école. Si personne ne l’est, l’administration devra désigner des enseignant-es, car il y aura obligation d’accueillir tout élèves dont les parents en auront fait la demande.
Les collègues « fragiles » ou ayant un enfant, conjoint-e ou ascendant-e résidant avec eux « fragile » seront en distanciel. Ceux devant garder leurs enfants pourront l’être aussi s’ils n’ont pas eux-mêmes école.

Mais alors comment s’organiser au sein d’une école ?
Entre présentiel et distanciel, plusieurs organisations seraient possibles. Certains collègues pourraient assurer l’accueil en classe, d’autres le suivi à distance des élèves, ou alors les équipes pourraient décider d’un roulement sur la durée. Dans les deux cas, les enseignant-es n’auraient pas forcément la responsabilité de leurs élèves, que ce soit en présentiel ou en distanciel.
Le SNUipp-FSU 13 a dénoncé le cumul des deux modalités de travail. Le DASEN a indiqué que ne cumuleraient les deux que les enseignant-es volontaires, qui seront payés en HSE pour les heures dépassant les 24 heures hebdomadaires.
Mais si la note de cadrage envoyée ce 30 avril après-midi fait toujours référence aux enseignant-es volontaires, elle ne dit rien sur la possibilité de rémunération en heures supplémentaires.

Les points relevant des municipalités
Les communes auront à charge d’appliquer le protocole sanitaire national. Par ailleurs, l’entretien des locaux et la restauration relèvent de leurs compétences et soulèvent beaucoup de questions. Est-ce que les cantines seront ouvertes partout et le personnel de surveillance en nombre suffisant pour la pause méridienne ? L’entretien des locaux doit être beaucoup plus conséquent : les surfaces touchées par les élèves doivent être désinfectées à plusieurs reprises, les sanitaires également. Selon le DASEN, la mairie de Marseille se serait engagée à ce que ce soit le cas. Il reste dans son rôle de tenir un discours neutre et de confiance aux collectivités territoriales. Mais comment cela sera possible en l’absence d’une grande partie du personnel municipal ??? A Marseille, la mairie s’attend à l’absence de la moitié des effectifs travaillant dans les écoles (de 1500 à 1700 pour 3000 agents). Elle aurait prévu un plan de recrutement qui ne pourra jamais pallier ce manque, d’autant plus avec des contractuels non expérimentés. Et que dire de l’état des locaux, notamment les sanitaires qui attendaient des conditions d’hygiène dignes de ce nom bien avant le confinement ! Les autres communes sont elles aussi confrontées aux exigences des normes sanitaires. Combien d’entre elles n’auront pas les moyens de les mettre en œuvre ?

Encore beaucoup de questions en suspens …
Au moment de la réunion, le protocole sanitaire n’était pas encore connu. Le projet du texte a été rendu public. L’absence de maîtrise sur les moyens mis en œuvre pour garantir les règles sanitaires, les nombreuses interrogations sur les risques pour la sécurité des personnels, des élèves et par incidence de leurs familles, empêche les équipes de réfléchir sereinement à tout ce qu’il y a à mettre en place dans leurs écoles, à la possibilité ou pas de respecter ces règles, et par conséquent à la possibilité d’ouvrir l’école. Le SNUipp-FSU 13 a souligné que la seule journée du 11 mai ne suffirait pas à faire ce travail colossal d’organisation !
Y aura-t-il assez de personnel municipal ? Quid de la responsabilité de la pause méridienne s’il n’y a pas de cantine ? Quid des brigades et des TRS ? Les élèves d’ULIS pourront-ils être accueillis avec leur classe d’âge ? Quid des élèves à besoin particulier ?
Lors de cette réunion, le SNUipp-FSU 13 a dénoncé le fait que les consignes n’arrivent que par voie de presse. La DSDEN a plusieurs fois fait mention de l’intervention du ministre le matin même … sur BFMTV !!!

Le Premier Ministre a insisté sur un point : si les conditions sanitaires ne sont pas respectées, l’école n’ouvrira pas. Mais à la question : « Qui est en charge de vérifier le respect des conditions sanitaires ? », il n’y a aucune réponse ! Dans ces conditions, pour le SNUipp-FSU, le 11 mai c’est non !


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Aide Mouvement 2020


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion spécial fin d’année 2020


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire