Réouverture des écoles : une réussite, vraiment ?

jeudi 14 mai 2020
popularité : 4%

Communiqué de presse du SNUipp-FSU 13

Réouverture des écoles : une réussite, vraiment ?

Le SNUipp-FSU 13 dénonce la langue de bois utilisée ces derniers jours pour se satisfaire de la « réouverture des écoles » : un nombre conséquent de communes du département ont repoussé l’ouverture des écoles, la ville de Marseille affiche un satisfecit de façade dans la presse, alors qu’en fait seulement environ 6 % d’élèves sont scolarisés cette semaine à Marseille.

Y a-t-il de quoi être satisfait ?

Le SNUipp-FSU 13 rappelle et dénonce les nombreux dysfonctionnements :

1 : Des regroupements de groupes scolaires décidés dimanche soir par la DSDEN.

Des directeurs-trices ont reçu un appel de leur IEN dimanche soir, leur indiquant qu’en raison de la mutualisation du personnel municipal, leur école resterait fermée. Il leur a alors été donné l’ordre oral de se rendre dans un autre groupe scolaire ainsi que leurs élèves.

Or les textes ne prévoient que deux possibilités :

- Soit le protocole sanitaire est applicable et l’école ouvre ;

- Soit le protocole n’est pas applicable et l’école reste fermée pour l’instant.

Qu’à cela ne tienne, afin de se mettre en conformité avec les textes qui ne permettent pas aux enseignant-es d’être couvert-es en cas d’accident, l’administration a envoyé des ordres de missions pour rendre conforme ce qui ne l’est pas !

2 : Des refus de deuxième journée de pré-reprise

Conformément à la circulaire nationale, des équipes ont fait la demande d’avoir mardi 12 mai une deuxième journée de pré-reprise, les IEN les ont accordées. Mais suite au conseil d’IEN lundi après-midi, toutes les demandes ont finalement été refusées. Les directions d’écoles l’ont su le soir, tard…


3 : Des injonctions à ne pas suivre les textes et des menaces !

Conformément au Bulletin Officiel qui prévoit l’ouverture des écoles qu’en cas de stricte application du protocole, certaines équipes ont fait remonter à leur hiérarchie et à la mairie, une liste exhaustive des dysfonctionnements constatés, ne permettant pas l’application du protocole sanitaire dans leur école et donc son ouverture. Les équipes faisaient état de : manque de personnel municipal engendrant des problèmes de nettoyage, désinfection, encadrement des élèves, de produits non virucides, d’absence de gel hydroalcoolique, de matériel de signalisation ….

La réaction de l’administration a été d’enjoindre les équipes de faire valoir leur droit de retrait faisant fi de la règlementation ! Dans le cas contraire, certains IEN ont même parlé d’abandon de poste et de sanction disciplinaire !

A aucun moment, des propositions de solutions aux problèmes soulevés par les équipes n’ont été proposées. L’important était d’ouvrir les écoles à tout prix !!!

Pour le SNUipp-FSU 13, la DSDEN a montré ses priorités : il faut afficher le maximum d’écoles ouvertes et d’élèves accueillis, au détriment des droits des personnels, quitte à ne pas appliquer le protocole sanitaire et à ainsi mettre en danger la sécurité des personnels et des usagers !

Le SNUipp-FSU 13 continuera de soutenir toutes les équipes qui signalent des problèmes concernant l’application du protocole sanitaire et privilégient la sécurité des élèves à l’affichage politique !

Marseille, le 14 mai 2020


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Aide Mouvement 2020


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion spécial fin d’année 2020


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire