3 jours après la rentrée, où en est on avec le protocole sanitaire et quelles réponses concrètes pour les personnels vulnérables ?

samedi 5 septembre 2020
popularité : 2%

Si le SNUipp-FSU 13 avait déjà dénoncé, dans sa déclaration liminaire lors de la CAPD, la légèreté du protocole sanitaire 4 jours avant la rentrée, il aura fallu attendre samedi soir pour que les enseignant-es reçoivent la circulaire du DASEN sur le protocole sanitaire et les stratégies de gestion des cas possibles, confirmés, des contacts à risques et des cluster dans les écoles.
Dans le courant du week-end également, avec la parution du décret du 29 août, émerge la reconnaissance d’une vulnérabilité à 2 vitesses : 4 critères de pathologies sont reconnus pour les personnes « les plus vulnérables », là où 11 critères définissaient les personnes « vulnérables ».

Le SNUipp-FSU 13, par l’intermédiaire de la secrétaire du CHSCT D a également interpellé le Secrétaire Général pour avoir des réponses écrites quant aux personnes vulnérables à une forme grave de covid 19.
Le 1er septembre, la circulaire du 1er Ministre relative à la prise en compte dans la FP de l’évolution de l’épidémie de covid-19 donnait à nouveau un cadre général : les personnes « les plus vulnérables » doivent être en télétravail ou en ASA, alors que pour les personnes « vulnérables » le télétravail est à privilégier, à défaut le travail en présentiel avec des mesures de prévention. Si l’Etat se doit d’être exemplaire dans la protection de la sécurité et de la santé de ses personnels, comment les enseignant-es considéré-es à risque, vulnérables peuvent-ils/elles s’y retrouver parmi des circulaires contradictoires ? Des consignes sont données par la circulaire du 1er ministre, certes, mais combien de temps faudra-t-il à la DSDEN 13 pour les mettre en place, et quels sont les moyens mobilisés pour y arriver ? Pourquoi ne pas avoir anticipé le repérage des personnes vulnérables ? Combien de collègues seront contaminé-es avant d’avoir reçu des protections ou un aménagement de leur poste de travail ? Combien de temps les collègues vulnérables , mais ne relevant pas des pathologies ciblées par les 4 critères seront-ils/elles en Congé de Maladie Ordinaire avec risque de ½ traitement et la pénalité du jour de carence ?

Par ailleurs, la multiplication des contaminations d’enseignant-es ou leur mise en quatorzaine affecteront le fonctionnement des écoles et méritent des éclaircissements : Les collègues en quatorzaine ne doivent pas solliciter leur médecin, ils/elles ne sont pas « malades », mais leur IEN afin d’obtenir un formulaire.
Mais la situation a aussi d’autres conséquences : A quel moment va-t-on atteindre le point de rupture où il n’y aura plus de remplaçant-es ? Quelles mesures de protection pour ces collègues itinérant-es ? Quelle reconnaissance de maladie professionnelle en temps épidémique ?

Face à ces situations anxiogènes, afin d’assurer, comme le dit le 1er ministre, le dialogue social constant pour garantir les mesures de protection, le SNUipp-FSU 13 demande des réponses rapides...


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Aide Mouvement 2020


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2020-2021


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire