Groupe de travail carte scolaire : quand la DSDEN 13 refuse le dialogue social !

samedi 5 septembre 2020
popularité : 2%

Un groupe de travail carte scolaire s’est tenu jeudi 3 septembre afin de décider des ouvertures de Classes Accueillantes de Secteur (CAS). En l’absence, encore !, du nouveau DASEN, ce sont le Secrétaire Général et l’IEN-A qui présidaient ce groupe de travail.

Dès notre arrivée, la DSDEN nous a « informés » des décisions d’ouvertures qu’elle avait prises et déjà communiquées aux écoles ! Le SNUipp-FSU 13 a souligné que cela créait une inéquité de traitement entre les écoles, puisque nous avons défendu des demandes d’ouvertures ne figurant pas dans cette liste, pour lesquelles l’administration ne nous répondra au mieux que mardi prochain !
Nous avons souligné que le groupe de travail aurait dû se tenir avant la rentrée, afin de permettre à toutes les écoles d’être défendues et de pouvoir ouvrir une nouvelle classe accueillante de secteur dès le 1er septembre, dans le respect des instances !

Voici les ouvertures décidées par la DSDEN :

Dédoublement des GS en REP+ à Marseille :

  • - 1 ouverture à l’EMPU Saint-Antoine Palanque
  • - 2 ouvertures à l’EMPU Parc des Chartreux
  • - 2 ouvertures à l’EMPU Montolieu
  • - 1 ouverture à l’EMPU Rose Frais Vallon Nord
  • - 1 ouverture à l’EMPU Rose la Garde
  • - 1 ouverture à l’EMPU Rose Frais Vallon Centre
  • - 1 ouverture à l’EMPU Rose
  • - 2 ouvertures à l’EMPU Canet Ambrosini
  • - 2 ouvertures à l’EMPU Font Vert
  • - 1 ouverture à l’EMPU Malpassé les Oliviers
  • - 2 ouvertures à l’EMPU Bernabo
  • - 1 ouverture à l’EMPU La Calade

Classes Accueillantes de Secteur, càd classes où un personnel brigade est nommé pour l’année. En fonction du maintien des effectifs au moment des opérations de carte scolaire de février, ces classes seront ouvertes de manière définitive, ou non.

  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU de Cuques à Aix-en-Provence
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU Logis Neuf à Allauch
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EPPU Roger Salengro à Chateauneuf-les-Martigues
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU Nelson Mandela à Gignac-la-Nerthe
  • - 2 ouvertures en maternelle à l’EPPU Maurice Goin à Istres
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU La Salis à La Ciotat
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU Alderic Chave à Marignane
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU Pointe Rouge à Marseille
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU ZAC de Mazargues- La Soude à Marseille
  • - 1 ouverture en maternelle à l’EMPU Marceau Ginoux à Salon-de-Provence
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU Albert Joly à Rousset
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU Victor Hugo à Alleins
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU Frédéric Mistral à Mallemort
  • - 1 ouverture en élémentaire à l’EEPU Gabriel Peri à Chateaurenard

Décisions de modification de la carte scolaire d’avril 2020 :

  • - annulation de la fermeture à l’EEPU Celony à Aix-en-Provence
  • - annulation de la fermeture à l’EMPU Couteron à Aix-en-Provence
  • - annulation de la fermeture à l’EEPU Val de Sibourg à Lançon-Provence
  • - annulation de la fermeture à l’EEPU Leriche Mistral à Cassis
  • - annulation de la fermeture à l’EEPU Victor Hugo à La Roque d’Anthéron
  • - annulation de la fermeture à l’EEPU National à Marseille
  • - ouverture d’une ULIS TSA à l’EPPU Antoine de Ruffi à Marseille

Le SNUipp-FSU 13 a obtenu que ces ouvertures soient comptées dans la décharge de direction.

Ce groupe de travail a été l’occasion d’aborder un certain nombres de questions essentielles.

Concernant la situation sanitaire, le SNUipp-FSU 13 a dénoncé les conditions dans les écoles, rendant très complexes l’application des gestes protecteurs : manques de sanitaires, de points d’eau pour le lavage des mains, difficultés d’aération dans certaines écoles, disponibilité de masques adaptés, les regroupements inévitables de parents devant les écoles même en étalement les horaires… Nous avons également alerté sur les difficultés liées à l’identification des sujets suspects, liées au déclaratif des familles, mais également aux maladies saisonnières qui vont vite faire leur apparition. La DSDEN s’est dite consciente de ces problèmes, sans pouvoir y apporter de réponse. Elle a cependant précisé qu’une boite mail et une cellule dédiées, composée d’un médecin et d’un personnel décisionnaire de la DSDEN, serait mise en place à l’attention des directrices et directeurs dès lundi prochain. Cette cellule sera aussi joignable les week-ends. Si le SNUipp-FSU 13 salue l’initiative, elle note que cette cellule ne compensera pas le manque de remplaçants et ne pourra donc au mieux que fournir une écoute aux collègues qui devrons « bricoler », comme trop souvent ces derniers temps.

Le SNUipp-FSU 13 a aussi dénoncé le traitement fait aux collègues en situation de vulnérabilité de santé. En effet, il n’y a plus que 4 vulnérabilités reconnues, contre 11 auparavant, l’administration se contentant de fournir des masques chirurgicaux de type 2 (et non FFP2) à ces personnels, sans que cela ne conditionne la prise de poste. Ces masques n’ont cette semaine toujours pas été livrés. Nous avons interrogé l’administration sur sa prise en compte du courrier du 1er ministre, qui stipule que le recours aux ASAs pour ces personnels est possible et sur le fait que le télétravail doit pouvoir être privilégié pour les agent-es vulnérables au sens du Haut Conseil de la santé Publique.
La DSDEN a répondu qu’elle était en attente de textes de la DGAFP.

Enfin, le SNUipp-FSU 13 a demandé ce qu’il en était si l’enfant d’un enseignant-e était en situation d’éviction scolaire (cas de Pélissanne par exemple). La DSDEN a répondu que dans ce cas, l’agent pouvait être en ASA pour garde d’enfant. Elle a également précisé que les collègues en quatorzaine n’étaient pas en arrêt maladie, et que par conséquent aucun jour de carence ne serait appliqué. Les collègues doivent s’adresser à leur IEN qui leur fournira un formulaire. Le travail à distance pouvait se faire. Les collègues touché-es par le Covid-19 sont en arrêt maladie, donc frappé-es par le jour de carence, sans souvent pouvoir prouver, en situation épidémique, que la contamination a eu lieu sur le lieu de travail, bref, c’est la double peine !

Concernant la situation du département à la rentrée, il n’y a plus aucun collègue mis à disposition (MAD). Tous les enseignant-es ont été affecté-es. Les postes encore non pourvus le seront par des brigades. L’administration a avoué être très en difficulté sur la situation du remplacement, tant le nombre de collègues en éviction se multipliait et la brigade départementale s’amenuisant, cette dernière devant à la fois assurer la classe sur les postes non pourvus mais aussi venir en appui des brigades de circonscription pour les remplacements. Des brigades REP+ sont aussi mobilisé-es. Cette situation risque de devenir très vite critique, c’est pourquoi nous vous demandons de compléter l’enquête sur la situation du remplacement dans votre école
La totalité de la liste complémentaire du CRPE a été recrutée, et malgré cela, 15 postes au concours ont été perdus.
Concernant les ineats – exeats, il y a eu 14 ineats accordés et 80 exeats, qui ont engendrés 57 départs.
Au final, notre département semble déjà déficitaire, la DSDEN n’envisage le recours à des personnels contractuels pour le moment.

Le SNUipp-FSU 13 a demandé à ce que la liste complémentaire soit réabondée, à ce que les recrutements de psychologues contractuels soient faits pour les postes vacants et à ce que le ministère prenne enfin conscience des conséquences du manque de moyens afin que la prochaine dotation couvre enfin les besoins.


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Aide Mouvement 2020


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2020-2021


Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire