Audience DASEN du 5 octobre 2020

mardi 13 octobre 2020
popularité : 5%

Audience DASEN du 5 octobre 2020

Le SNUipp-FSU 13 a été reçu en audience par le nouveau DASEN, M Stanek, et le Secrétaire Général de la DSDEN. L’occasion d’exiger le principe d’un dialogue social régulier, que ce soit sous la forme d’audiences ou de contacts plus informels pour des urgences, dans l’intérêt des enseignant-es, des élèves, mais surtout du service public d’Education.


Le SNUipp-FSU 13 a rappelé son attachement à un dialogue social constructif, et regretté que cela n’ait pas été le cas depuis la rentrée. En effet, il a été impossible de joindre certains cadres de la DSDEN pour régler rapidement des situations complexes, et le contrôle instauré par le DASEN sur le dialogue social de proximité avec les IEN est contre-productif. Mais surtout aucune ouverture de classe accueillante de secteur n’a été faite pour les écoles défendues par les organisations syndicales lors du groupe de travail à la rentrée. L’administration s’est contentée des situations signalées par les IEN ou les mairies, et certaines écoles se retrouvent aujourd’hui en grande difficulté du fait d’effectifs surchargés !


Concernant la gestion de la crise sanitaire, le SNUipp-FSU 13 a dénoncé des consignes toujours autant contradictoires et incompréhensibles, ainsi qu’un protocole encore allégé dans les écoles, où les cas contact sont devenus inexistants, alors que la métropole est « en alerte maximale » ! Comme si le virus s’arrêtait aux portes des écoles ! Comment comprendre que les sorties en gymnase (espace clos) sont autorisées, mais que les APPN soient refusées ? Comment comprendre l’annulation des sorties scolaires mais la tenue de conférences pédagogiques réunissant 100 collègues dans un même amphi ?

Sur ce point, le DASEN a répondu que « gérer une épidémie ce n’est pas gérer un flux, c’est changeant rapidement et parfois contradictoire ». Pour autant, il a semblé entendre l’iniquité de tenue des conférences pédagogiques réunissant autant d’enseignant-es et nous a dit prendre attache avec les IENs qui en ont programmées. Il a entendu notre demande de transparence sur le nombre d’enseignants affectés par le virus, le nombre de clusters scolaires sans préciser les modalités de cette réponse. Nous n’avons pas obtenu de précisions quant aux mesures qui seraient prises à l’Ecole en cas d’aggravation de l’épidémie.

Le SNUipp-FSU a ensuite rappelé son exigence de moyens supplémentaires en situation de crise sanitaire en déplorant les souffrances des personnels (brigades, directeurs.trices, adjoint.es) induites par ce manque de moyens. Malgré cela, le DASEN ne répond toujours pas favorablement à la demande de ré-abonder la liste complémentaire malgré un solde négatif d’enseignant.es sur le 13. Il n’a pas fermé la porte à un recrutement de psychologues scolaires tout en refusant l’appel à candidature à l'ensemble des PE justifiant les conditions de diplôme que nous lui suggérions.


Sur la question des PIAL, la DSDEN a reconnu être en difficulté. Et pour cause, les retours du terrain et les interpellations du SNUipp-FSU vont dans le même sens. Malgré tout, rien de satisfaisant dans les réponses. Les PIAL sont maintenus mais seront reconfigurés l’an prochain. Il n’y aura pas de nomination de « têtes de PIAL » cette année. Les IEN et les IEN-ASH reprennent la main. La surcharge de travail pour les directeur.trices est reconnue mais aucune réponse n’y est apportée. Et surtout, la gestion comptable reste de mise. 5h par enfant bénéficiant d'une AESH mutualisée : résultat d’une division du nombre d’AESH au regard du nombre d’élèves à prendre en charge. Bien loin de la logique des moyens définis par les besoins. Le passage des contrats de 21h à 24 des AESH est ajourné sine dié. Les AESH n’ayant pas encore vu leur augmentation de 50€ mensuelle régularisée doivent s’adresser à la DSDEN. Mais…il n’y a eu en septembre aucun moyen supplémentaire dans le 13 malgré la hausse de 16% des notifications en un an.


Sur la question du manque d'ULIS, le DASEN a répondu être conscient de la problématique. Il a ajouté qu'il y avait deux fois moins d'ULIS collège que d'ULIS école et qu'il souhaitait travailler sur la question.


Sur la direction d’école, le SNUipp-FSU a interpellé fermement la DSDEN sur la question de la surcharge de travail exigeant l’arrêt des inutiles enquêtes administratives. Par exemple, le SNUipp-FSU 13 avait demandé une semaine plus tôt que l'enquête sur l'absentéisme et le décrochage scolaire ne soit pas envoyée, les données étant déjà renseignées par les directions d'école via les signalements absentéismes réalisés.


Pour les brigades, le SNUipp-FSU a rappelé le droit à la déconnexion qui interdit en principe les sollicitations téléphoniques le week-end. De même, les changements d’affectation incessants ou l’éloignement du domicile du poste attribué participent de la constitution d’un mal-être chez nos collègues que l’administration doit entendre et auquel elle doit remédier. Concernant les brigades REP+ détaché.es provisoirement comme brigades départementales, le SNUipp-FSU a obtenu l’engagement de la DSDEN à maintenir leur indemnité REP+.


D’après la DSDEN, un nombre suffisant de masques a été distribué aux circonscriptions pour couvrir les besoins des brigades et des AESH. Il faudra faire remonter les manques sur les territoires concernés.


 Le SNUipp-FSU 13 a également demandé :

- de pourvoir aux indemnités REP+ les conseiller.es pédagogiques départementaux et de circonscription concerné.es.

- la transparence sur l’attribution des prime COVID, avec une communication individuelle à tou-tes les enseignant-es des demi-journées retenues pour l'accueil des enfants des personnels prioritaires.

- de fournir les moyens aux circonscriptions de pouvoir communiquer par courrier postal avec leurs écoles.

- que l'administration fournisse une attestation des versements différés de salaire en cas de passage à l’échelon supérieur impactant les déclarations d’impôts sur le revenu sur l’année 2019.



Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2020-2021


Dernier Info-Hebdo

Téléchargez le dernier Info-Hebdo

JPEG - 93.7 ko

Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire