Un plan d’urgence pour l’école : Vite !

mercredi 1er septembre 2021
popularité : 8%

A écouter notre ministre Jean-Michel Banquer : « tout va bien ! » Au point qu’il ait préféré user de son été pour écrire un livre plutôt que de préparer la rentrée. Pas une nouveauté nous direz-vous puisque l’impréparation est devenue une méthode pour ce gouvernement.

« Tout va bien ! » : cela pourrait en définitive n’être qu’une polémique de communication ministérielle mais c’est en réalité bien plus grave que ça car c’est la négation de l’usure physique et psychique des enseignants dans ce contexte de crise sanitaire et des incidences sur les apprentissages pour nos élèves en raison du manque de moyens. Et c’est surtout se mettre en situation de ne pas répondre à ces constats.

En France, il y a en moyenne 3,5 élèves de plus par classe que dans la moyenne des pays de l’Union Européenne (23,3 contre 19,8). Les dépenses pour l’Education sont inférieures de 12% à la moyenne des pays de l’OCDE. Le manque de postes est criant.

D’abord dans le secteur du remplacement qui est en déficit structurel. Avec pour conséquence un manque important de jours de classes pour les élèves et pour incidence le recrutement désormais régulier de contractuels là où nous réclamons des postes de fonctionnaires pérennes.

Ensuite sur la direction d’école où les décharges sont très nettement insuffisantes et pour laquelle un statut de supérieur hiérarchique ne répondra en rien aux besoins de temps et de moyens que réclament les équipes pédagogiques.
Egalement dans le secteur de l’enseignement spécialisé où les RASED ont été désossés et ne peuvent subvenir aux besoins des élèves les plus fragiles, notamment en temps de crise sanitaire dont ces élèves ont le plus pâti.

Enfin dans le secteur de la formation (initiale et continue) sacrifiée sur l’autel des budgets de restriction budgétaire.

Reste l’urgence de réduire le nombre d’élèves par classe et la nécessité de réabonder le dispositif « Plus de maîtres que de classes ».

C’est donc bien d’un plan d’urgence de recrutement que nous avons besoin. 90 000 postes estimés et réclamés à voix haute par le SNUipp-FSU. Pour que l’Ecole publique puisse jouer pleinement son rôle d’apprentissage et d’émancipation pour tous les élèves.

Ce sera l’enjeu et le cahier revendicatif de la grève unitaire déjà appelée pour le jeudi 23 septembre !


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2021_2022


Dernier Info-Hebdo

Téléchargez le dernier Info-Hebdo
https://13.snuipp.fr/IMG/pdf/ih_717...

PDF - 6.1 Mo

Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire