Expérimentation 50 écoles Marseille : l’intersyndicale reçue par le DASEN

mardi 28 septembre 2021
popularité : 6%

Une délégation intersyndicale composée du SNUipp-FSU, de SE-UNSA, du SNUDI-FO, de la CGT Educ’Action et de Sud Education a été reçue par le DASEN ce lundi 27 septembre, sur l’expérimentation Macron pour 50 écoles de la ville.

En préambule, les organisations syndicales ont rappelé leur opposition au dispositif et exigé son abandon. Le recrutement des enseignant-es par les directions d’écoles, tout comme la contractualisation des moyens pour 50 écoles de la commune ne sont en aucun cas la réponse éducative à apporter aux conditions dégradées des écoles à Marseille.
Les organisations syndicales ont rappelé le contexte des annonces, et surtout le caractère insupportable de contreparties au nécessaire engagement financier de l’Etat pour le bâti des écoles. Elles ont dénoncé tant le fond du projet et sa philosophie libérale, que la forme employée par l’intermédiaire des appels à projet, faits dans la plus grande opacité.
Elles ont également dénoncé les multiples pressions hiérarchiques exercées auprès des équipes qui ne souhaitent pas s’engager dans le dispositif, donnant des exemples concrets d’appels d’IEN exigeant une réponse dans l’heure, sans projet pédagogique, de menaces faites sur l’obligation de faire le mouvement si on ne s’engage pas dans le dispositif, de sollicitations de directions d’écoles sans avis des adjoint-es.

Des demandes concrètes :

Les organisations syndicales ont également posé des questions très concrètes :
-  Quels critères ont prévalu au ciblage des écoles ?
-  Combien d’écoles ont été ciblées, et pourquoi de nouvelles écoles sont contactées ?
-  Quel est le budget alloué aux « projets innovants » ?
-  Pourquoi dans sa communication aux écoles, la DSDEN a volontairement tu le volet RH du dispositif ?
-  Comment des directions d’écoles peuvent candidater seules ? Quelle est la place du conseil des maîtres-ses ?
Tout cela laisser penser que la façon de mettre en place ce dispositif n’est en plus pas traitée avec sérieux, et que l’unique objectif est de trouver les 50 écoles « quoi qu’il en coûte » pour mi-octobre, date du retour du Président.

Pour des réponses floues :

Le DASEN n’a répondu que par des déclarations générales, saluant le fait que le plus haut niveau de l’Etat s’intéresse à Marseille et réponde aux « besoins exceptionnels de la Ville sur l’aspect bâtimentaire et éducatif. » Selon lui, l’innovation dans les écoles est le seul moyen d’obtenir des moyens supplémentaires, dans un contexte de baisse démographique.

Les organisations syndicales ont rappelé que sur l’aspect éducatif, les besoins sont tout autre :
-  Des RASED complets partout. Pour rappel, il n’y a plus aucun-e maître-sse G dans le département, et les maîtres-ses E en nombre insuffisant n’interviennent souvent que sur deux groupes scolaires au sein d’une circonscription. Les postes de psy-EN sont souvent vacants faute d’attractivité du métier.
-  Des remplaçant-es en nombre suffisant. Déjà avant la crise sanitaire, la crise du remplacement se faisait omniprésente, les circonscriptions n’ayant plus de brigade dès la rentrée, les 18 demi-journées de REP+ pas honorées faute de brigades REP+ pour les remplacements.
-  Une institution capable d’honorer la formation continue. Le DASEN a souvent au cours de l’audience pris en exemple les écoles bilingues comme innovation. Les organisations syndicales ont rappelé que pour ces écoles dites EDIL, les collègues ne postulent pas sur des postes à profil, et doivent en plus bénéficier d’une formation à mi-temps sur l’année. Ce n’est pas le cas depuis 2 ans ! La DSDEN ne forme plus les nouveaux collègues sur ces postes, elles n’ont plus de bilingue que le nom !

Pour les organisations syndicales, tout cela relèverait déjà d’une « innovation » pour les enseignant-es des Bouches-du-Rhône, tant ils et elles ne connaissent plus depuis des années des conditions normales !

50 écoles concernées ? Plus ou moins ...

Le DASEN a indiqué que 5O écoles retenues était un « ordre d’idée ». Cela pourrait être un peu plus ou un peu moins, précisant que seule comptait « la qualité du projet ». Selon lui, le travail élaboré par les écoles retenues pourra bénéficier à d’autres écoles, notamment concernant l’articulation avec le bâti…

Et le recrutement des adjoint-es par les directions d’écoles ? :

Concernant la partie RH du dispositif, et donc le recrutement des adjoint-es par les directions d’écoles, il a indiqué que ce point n’était pas une finalité mais un moyen utilisé. Il a précisé que le recrutement sur poste à profil existe déjà dans le premier degré, mais qu’il n’est ACTUELLEMENT pas règlementaire qu’il se fasse par la direction d’école elle-même. Avant d’ajouter être en attente d’orientations sur ce point, évoquant sans la citer la loi Rilhac qui passe à l’assemblée nationale cette semaine.

Concernant notre demande de cadrage des modalités de candidature, et de décision de conseil des maîtres-ses, le DASEN botte en touche. Il refuse de rédiger une circulaire, employant l’expression « on ne va pas faire un barème de l’innovation ». Il a même indiqué qu’une concertation serait créée pour les écoles candidates, tenant compte de l’avis des parents, sans préciser sur quel aspect : les projets pédagogiques ? Les rythmes scolaires (qui peuvent être adapter pour ces écoles) ? Le lien avec le périscolaire ?

En conclusion :

Enfin, aucune réponse sur notre demande de transparence sur le choix des écoles ciblées, ni sur le nombre, ni sur les critères retenus. Le DASEN n’aura a final répondu qu’à une seule de nos questions concrètes : il n’y a pas de budget spécifique à la réalisation des 50 projets innovants, contredisant donc ce qui a été annoncé aux écoles pour les pousser à candidater.

Bref, le ministre a insisté sur le dialogue social de proximité lors de l’audience du 14 septembre dernier, et donc pour satisfaire sa demande le DASEN a reçu les organisations syndicales, mais pour ne rien leur dire au final, ce qui est loin de rassurer les écoles et les équipes !


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2021_2022


Dernier Info-Hebdo

Téléchargez le dernier Info-Hebdo
https://13.snuipp.fr/IMG/pdf/ih_717...

PDF - 6.1 Mo

Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire