EXPERIMENTATION « 50 Ecoles » : CONFUSION à TOUS LES ETAGES Et CONTRE-PROPOSITIONS du SNUipp-FSU

Les directeurs.trices ne devaient pas recruter…Les appels à projet ne devaient pas concerner l’expérimentation…L’expérimentation était pour les élèves les plus défavorisés…
lundi 22 novembre 2021
popularité : 5%

Malgré ce qu’avait déclaré Emmanuel Macron le 2 septembre, tout au long des mois de septembre et d’octobre, la DSDEN a recruté les écoles pour l’expérimentation en faisant entendre que le recrutement direct des équipes par les directions d’écoles n’était plus vraiment à l’ordre du jour. Les postes devaient être des postes à exigence particulière, c’est-à-dire des recrutements sur avis dans lesquels le barème joue encore un rôle. Toujours pas acceptable pour le SNUipp-FSU13 qui refuse la perspective du recrutement concurrentiel des PE sur les écoles mais, du fait de la mobilisation, on était déjà loin de la proposition présidentielle du recrutement des équipes pédagogiques par le directeur.

Las ! Jean-Michel Blanquer est venu doucher les attentes des personnels en ce lundi 8 novembre réaffirmant le dispositif de postes à profil (choix unique parmi tous les candidats de la commission). Le lendemain, en audience CTA, le recteur a affirmé la présence du directeur dans ces commissions de recrutement mais laissé plané un doute : poste à profil, poste à exigence particulière…

Là où la confusion devient systémique, c’est que le lendemain,le préfet au grand plan Marseille, en totale contradiction avec les propos du ministre annonce dans une école que ce seront des postes à exigence particulière.

Depuis le début de cette expérimentation, les contre-vérités sont ainsi servies à volonté pour convaincre les équipes de s’engager : les directeurs ne recruteront pas, les appels à projets n’ont rien à voir avec l’expérimentation, l’expérimentation est pour les élèves les plus défavorisés…

Alors pourquoi cette expérimentation est-elle désormais promise aux écoles en voie de réhabilitation ? Quel lien entre l’état du bâti et les besoins éducatifs des élèves ? Les écoles des quartiers plus favorisés en rénovation recevront-elles des moyens financiers en lieu et place des écoles aux milieux sociaux défavorisés ?

Nouveauté de la semaine : les enseignants de ces écoles seraient payés en heures supplémentaires pour rédiger ces projets : pourquoi ceux-ci et pas les autres ? Pourquoi pas une réforme tant attendue des 108h qui débordent ? Pourquoi pas la réforme du temps de travail des enseignants avec un temps de concertation supplémentaire, une vraie reconnaissance du travail hors la classe et le maintien du temps de scolarité de l’élève ? Pourquoi pas les augmentations de salaires réclamées depuis tant d’années ?

Le SNUipp-FSU-13 formule un vœu : que les enseignant.es soient entendu.es. Plus de 80 écoles ont refusé l’expérimentation. C’est beaucoup plus que la moitié des écoles qui ont été sollicitées. Le rejet de l’expérimentation est majoritaire. Le gouvernement, les autorités locales de l’Education nationale doivent l’entendre et renoncer à l’expérimentation. Et entendre la contre-proposition du SNUipp-FSU.

  • Prenez les sommes prévues pour cette expérimentation, ajoutez-y les moyens que Jean-Michel Blanquer va rendre une fois de plus sur notre budget Éducation Nationale aux finances publiques et donnez aux écoles de Marseille les moyens de fonctionner :
  • subvention à la caisse des écoles de Marseille pour financer tous les projets pédagogiques et artistiques des enseignant.es ; notamment ceux des quartiers populaires
  • liberté pédagogique restaurée, fin des évaluations nationales.
    - restauration des RASED complets en nombre suffisant pour intervenir dans chaque école
  • retour des maîtres supplémentaires
  • Présence d’assistantes sociales, d’infirmières scolaires dans toutes les écoles
  • Mise en place du 18h enseignant 27h élèves
  • Liberté du choix des formations
  • des moyens pour l’inclusion
  • une aide administrative à la direction pérenne pour que les directions puissent refaire de l’animation pédagogique
  • On vous propose d’essayer ça à Marseille. Et si ça marche de le généraliser à toute la France.

En vous confiant un secret : ça va marcher ! Parce que des personnels formés, compétents, reconnus, en nombre suffisant, à qui on donne le temps de travailler en équipe, ça marche !


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2021_2022


Dernier Info-Hebdo

Téléchargez le dernier Info-Hebdo
https://13.snuipp.fr/IMG/pdf/ih_717...

PDF - 6.1 Mo

Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire