Ecoles d’applications et postes PEMF : Le SNUipp-FSU 13 reçu en audience

jeudi 5 mai 2022
popularité : 8%

Le SNUipp-FSU 13 a été reçu par l’IEN A, pour porter ses revendications quant à l’avenir des écoles d’applications, des postes de PEMF ainsi que de leurs missions, préoccupations partagées par les PEMF et les DEA réuni-es en visio par le SNUipp-FSU 13.

Tout d’abord, le SNUipp-FSU 13 a exposé ses inquiétudes quant à la disparition possible des écoles d’applications, disparition actée dans de nombreux départements et évoquée par la DSDEN 13

Pour l’IENA, la tenue de commissions de recrutement pour les postes de DEA au mouvement est la preuve qu’il n’y a pas d’inquiétude à se faire pour l’avenir des écoles d’Application, puisque cela serait équivalent à une liste d’aptitude DDEAS, obligatoire pour obtenir le poste à titre définitif.

Il souligne également l’importance de leurs missions auprès des INSPE et des stagiaires.
De même, l’IENA a partagé la demande du SNUipp-FSU13 d’un maillage additionnel de PEMF sur l’ensemble du département.

Le SNUipp-FSU 13 a insisté pour que cela ne soit pas fait au détriment des écoles d’application, et que ces postes de PEMF soient identifiés comme tels lors de la prochaine carte scolaire afin de les proposer au mouvement. Pour le SNUipp-FSU 13, cela est indispensable pour permettre à ces PEMF de bénéficier de la totalité de la décharge et de la rémunération liée au poste. En effet, l’appel au volontariat fait tous les ans pose plusieurs problèmes :
- celui de la décharge (0,25% au lieu de 0,33%)
- et celui de la rémunération.
L’IENA a reconnu des difficultés cette année, mais que des leçons avaient été tirées et que cela devrait ne plus se reproduire.

Le SNUipp-FSU 13 a ensuite demandé un groupe de travail paritaire sur les missions des PEMF et des DEA. Cela aurait un double objectif :
-  Identifier les missions et les définir au regard de ce qui est réalisable
-  Identifier les besoins de postes supplémentaires au regard des besoins

L’IENA a admis que les besoins en formation allaient augmenter dès l’année prochaine, avec la multiplicité des parcours d’accession au métier, ce qui impliquera une quasi individualisation du suivi.
Pour le SNUipp-FSU 13, une réforme de la formation initiale doit s’associer à une réflexion sur le suivi des débuts de carrière. L’IENA note qu’il s’agit d’un dossier académique qui sera traité en conseil académique de formation, avec l’appui d’une réflexion départementale.

Enfin pour le SNUipp-FSU 13, il est indispensable de poursuivre les échanges sur les pratiques et la réflexion sur le suivi des stagiaires en Groupe de Travail comme cela a été fait jusqu’en 2019. L’IENA semblait intéressé par ce travail, et ne s’oppose pas à ce que ces GT se remettent en place.

L’action entreprise par le SNUipp-FSU 13, au côté des DEA et des PEMF, a permis d’obtenir :
-  Le maintien de toutes les écoles d’applications sur le territoire
-  La volonté de la DSDEN de créer un maillage de postes PEMF supplémentaires
-  La relance du groupe de travail interne, associant DEA, PEMF, CPC et INSPE
Le SNUipp-FSU 13 continuera d’intervenir pour que le rôle essentiel des PEMF et des DEA dans la formation initiale comme continue soit reconnu, et que leurs conditions de travail soient améliorées.


Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2021_2022


Dernier Info-Hebdo

Téléchargez le dernier Info-Hebdo
https://13.snuipp.fr/IMG/pdf/ih_717...

PDF - 6.1 Mo

Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire