RASSEMBLEMENT MERCREDI 21 NOVEMBRE

10h devant l’inspection académique
jeudi 15 novembre 2012
popularité : 1%

Depuis cet été, la question des rythmes scolaires éclipse toute
« refondation » globale de l’école.
Et même sur cette question, nous n’avons, à ce jour, aucune
garantie qu’elle ne se traduise pas par un recul concernant les
enseignants.

La discussion doit aboutir à une amélioration des conditions
d’apprentissage des élèves et de travail des enseignants :
- La charge d’enseignement, actuellement de 24 heures
hebdomadaires + 60 heures annuelles d’aide personnalisée,
doit baisser de manière significative.
- Les temps de préparation, de concertation pour le travail en
équipe et avec les partenaires, de rencontres avec les parents et
les partenaires doivent être reconnus.
- La revalorisation des salaires est une question de justice pour
les PE.
- L’aide personnalisée doit être abandonnée, les RASED
confirmés et les dispositifs d’aide aux élèves redéfinis (maitres
supplémentaires…), les programmes et dispositifs
d’évaluation des élèves révisés, les injonctions et tâches
inutiles prohibées.

Le SNUipp est déterminé à obtenir des évolutions positives
tant pour les élèves que pour les enseignants.

PDF - 25.8 ko
Rassemblement IA 21 novembre

Dans les écoles maternelles de Marseille, les Agents Territoriaux Spécialisés (ATSEM, communément appelées « TATAS »), sont souvent occupées à des tâches d’entretien ce qui leur laisse peu de temps de présence en classe avec les enfants.
En effet, elles doivent en plus, s’occuper de la propreté des locaux et de la cour de récréation (contrairement à d’autres villes de France). Pour cela, le temps de service des ATSEM marseillaises se situe en partie en dehors du temps de présence des enfants : de 7h à 16h ou de 9h à 18h.
Quand les ATSEM ne sont pas dans la classe (souvent de 8h20 à 9h et de 16h à 16h30 aux
moments où elles ne sont pas toutes à l’école, ou quand elles effectuent des tâches
d’entretien), le travail des enfants s’en ressent. Les plus fragiles (dans les apprentissages
mais aussi affectivement) en sont les premières victimes.

FAUT-IL CONTINUER A FAIRE DES ECONOMIES SUR
L’EDUCATION ET LA SECURITE DES ENFANTS A MARSEILLE ?

NON !

A Marseille comme ailleurs, il faut :
- une ATSEM présente dans chaque classe de 8h20 à 16h30 (hors pause repas)
- remplacer toutes les absences du personnel municipal des écoles
Pour cela il faut clairement distinguer les Adjoints Techniques Territoriaux (responsables de
l’entretien) des ATSEM qui doivent, elles, assister l’enseignant dans les tâches pédagogiques.
Mais surtout, cela pose la question de l’emploi.
L’éducation des enfants est un investissement, pas un coût ! L’embauche de personnel ATSEM
est indispensable pour assurer une présence plus conséquente aux côtés des enfants.

MERCREDI 21 NOVEMBRE à 12h
DEVANT LA MAIRIE DE MARSEILLE

Collectif parents/ATSEM/enseignants DZ Marseille,
avec le soutien de : FCPE13, CGT Territoriaux Ville de Marseille, CGT-Educ’action,
SE-UNSA, SDU13-FSU, SGEN-CFDT, SNUipp-FSU, SUD Education

PDF - 171.6 ko
collectif DZ Marseille pique nique 21 novembre

Annonces

* Suivez l’actualité Education : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !


* Formulaire pour calcul de pension


Adhérez en ligne

Payez votre cotisation en ligne par carte bleue
en 1 ou plusieurs fois SANS FRAIS.

Bulletin d’adhésion 2021_2022


Dernier Info-Hebdo

Téléchargez le dernier Info-Hebdo
https://13.snuipp.fr/IMG/pdf/ih_717...

PDF - 6.1 Mo

Entrez vos prévisions d’effectifs !


FaceBook

JPEG - 3.5 ko

Suivez-nous sur notre page Facebook


Notre partenaire